Les principaux CMS

Logiciels libres

 

SPIP

Acteur historique du CMS Open Source, SPIP est une solution française lancée en 2001 pour le site Uzine.net et le Monde diplomatique. Il a rencontré un succès notoire dans le milieu universitaire et auprès de certaines administrations et instances françaises. On estime à près de 25 000 le nombre de sites utilisant SPIP. Une réussite qui s’explique par une communauté dynamique, mais également par une grande simplicité d’utilisation, de déploiement et d’adaptation. SPIP propose la séparation du code et de la mise en forme à l’aide de squelette. En revanche, il n’est pas modulaire car c’est un produit intégré. A cette limitation s’ajoute sa destination exclusivement web. SPIP se place légèrement en retrait de Joomla! ou Drupal sur le plan des fonctionnalités.
 

TYPO3

Apparu en 2000, TYPO3 est un CMS libre sous licence GNU GPL développé par le danois Kasper Skårhøj. Au fil des ans une importante communauté s’est constituée dans le nord de l’Europe. Lors d’une collaboration de Kasper Skårhøj avec Dassault Systèmes sur une variante de TYPO3, la solution a progressé et accru sa notoriété en France. Aujourd’hui l’administration québécoise et beaucoup de grands comptes dans le monde utilisent TYPO3 qui possède une grande richesse fonctionnelle. L’architecture modulaire est basée sur les nombreux plugins développés par l’entreprise ou la communauté. La mise en forme est assurée par des templates HTML facilement éditables.
 

eZpublish

eZpublish est un CMS libre sous licence GNU GPL. Il est également disponible sous licence propriétaire packagé avec un support commercial. Le développement d’eZpublish est supporté par la société, un réseau de sociétés partenaires et la communauté. Véritable plateforme de développement d’applications professionnelles, c’est une solution hautement paramétrable qui distance techniquement les autres Open Source. En plus de MySql, eZpublish supporte des formats de bases de données que l’on rencontre dans le monde de l’entreprise, notamment Oracle et Microsoft SQL Server. Proposant des concepts avancés de la gestion de contenus, eZpublish permet de créer tous types de contenus et de les structurer.
 

Plone

Plone est un CMS libre sous licence GNU GPL. Il a été développé à partir de Zope, un puissant CMS ayant des capacités de serveur d’application. Plone hérite d’un socle technique, notamment d’une politique de sécurité réputée. Plone est modulaire et possède une grande richesse fonctionnelle. Il permet de traiter facilement tous les aspects de la gestion d’un site web. Mais il est moins utilisé que d’autres CMS. Il est en évolution et commence à glaner quelques références qui mettent un éclairage sur la sécurité (Nasa, CIA). La communauté s’organise et la documentation en français est disponible depuis peu.
 

CMS made simple

CMSMS est un CMS libre sous GPL, créé en 2004 pour offrir une alternative simple à d’autres logiciels jugés plus complexes. Son point fort réside dans sa simplicité d’utilisation, il dispose d’un très grand choix de modules complémentaires et d’une interface intuitive. Il s’appuie sur PHP, MySQL, et SMARTY pour gérer ses gabarits, c’est une surcouche de PHP qui reste simple mais peut rebuter certaines personnes peu habituées à la programmation. L’interface d’administration permet de modifier tous les éléments du site en ligne, sans nécessiter de transfert de fichiers par FTP : vous pouvez modifier les modèles de pages, les feuilles de style, le contenu, avoir des styles différents en fonction des pages, etc…
 

PyroCMS

PyroCMS est un CMS très simple d’utilisation du fait de sa structure très bien pensée, développé depuis 2008 par le britannique Phil Sturgeon, à partir du Framework PHP CodeIgniter et rendu open source en 2009. La communauté autour de ce produit a commencé réellement à se développer à partir de 2010, ce qui en fait un produit relativement jeune. Il est doté de nombreux modules natifs lui permettant de créer des pages, des articles de blogs et assurant les fonctionnalités standard d’un CMS. Mais ce qui fait la force de cet outil, c’est la possibilité de créer ses propres modèles, ses propres vues. L’outil s’adaptera donc aux besoins de votre projet et non l’inverse. Ensuite, le back-office, nommé ici le Panneau de contrôle, possède une interface graphique très claire, intuitive qui permet à chacun d’éditer un site sans compétences poussées.

Pour me contacter


4 + 14 =